Juil. 2019

d l m m j v s
 
1
 
2
 
3
 
4
 
5
 
6
 
7
 
8
 
9
 
10
 
11
 
12
 
13
 
14
 
15
 
16
 
17
 
18
 
19
 
20
 
21
 
22
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

Le chant d'Ophélie - Muriel Persil

Du 6 juillet au 29 septembre 2019

Depuis un an déjà, l’espace Hyacinthe du musée Rigaud présente de jeunes artistes de la région perpignanaise.

A partir du 6 juillet 2019, c’est au tour de Muriel Persil d’investir le lieu, qui lui sera consacrée jusqu’au 29 septembre 2019.

Ophélie, figure shakespearienne, amante délaissée d’Hamlet, est l’objet d’une céramique en haut-relief. Imposante, cette sculpture retrace le passage entre la vie et la mort, entre deux rives, à demie vivante au milieu d’une flore aquatique et terrestre. 

A demi immergée dans une eau calme et peu profonde, au milieu d’une flore aquatique et terrestre colorée où prédomine l’émeraude et la turquoise, ainsi apparaît Ophélie.

 

 

"Personnage de tragédie, figure du romantisme et du symbolisme, modèle anonyme de beauté et de jeunesse, elle est surtout une représentation du passage, de cet instant suspendu entre le vif et le mort, entre un avant et un au-delà.

La référence à l’Ophélia du peintre préraphaélite J. E. Millais et à un naturalisme plus symbolique que réaliste  trouve son contrepoint dans le baroque revisité, dans le mouvement qui caractérise le travail de céramiste de Muriel Persil. Mais en choisissant un autre point de vue, l’artiste et son Ophélie posent frontalement la question existentielle de l’après figurée par Millais.

Nous ne sommes plus des spectateurs étrangers, extérieurs à l’événement. Nous y sommes directement confrontés, brutalement même, comme si nous étions dans cette rivière, dans le sens du courant."

                                                                                                                                              Patricia Tardy

Date de création :
Mardi, 16 avril, 2019 - 10:17
  • Ophélie, céramique Muriel Persil